La concentration est définie par le Larousse comme  « l’action de faire porter toute son attention sur un même objet ».

Cela nous rappelle une notion toute yogique, appelée « dharana ».  Car oui, dans cet article nous allons voir comment le yoga peut aider à augmenter sa concentration !

Dharana est le sixième des huit membres du yoga selon les Yoga Sutra de Patanjali. Ce texte ne te dit peut-être rien, ou au contraire si tu es prof comme moi tu n’en peux plus de l’entendre citer à chaque formation !

Comment se définit donc Dharana ? C’est la fixation de la pensée sur un seul point. Souvent, on utilise la respiration pour ancrer son esprit. Ou aussi le regard fixé sur un point unique, ce qu’on appelle un drishti.

Alors, quelle utilité de fixer ainsi son esprit sur un point ? 

Nous conduire vers les deux dernières branches du yoga : Dyana, la méditation, puis… Samadhi, l’illumination, l’éveil, but suprême ! 

Aussi défini plus simplement comme un état d’unité et de bien-être absolu.

Finalement, quand je vois le visage des élèves à la fin des cours de yoga, on peut dire que le samadhi n’est pas loin, dans cette dernière acception. Si tu cherches de bonnes raisons de te mettre au yoga, je te conseille le podcast « Pourquoi pratiquer le yoga ? » du blog Dharmalyon.

En parlant du blog dharmalyon …cet article participe à son évènement inter blogueurs ayant pour thème « Comment sortir de la dispersion ? ». Son article au sujet de la concentration résonne complètement avec les ateliers yoga & coaching que j’ai récemment animés sur ce thème. »

C’est bien joli tous ces grands mots, mais à quoi bon sortir de la dispersion ? Dans une société qui prône le fait de s’agiter, le multi-tâches, le fait de s’occuper et consommer toujours plus

1ère idée reçue : être multi-tâches, c’est être efficace.

FAUX !

Le cerveau c’est comme un rayon laser. Tu décides de l’orienter sur une tâche précise. 

Et si tu as l’impression de faire plusieurs choses à la fois… ce n’est qu’une impression ! En réalité, tu vas survoler et mal faire, ou alors mettre plus de temps à chaque fois pour te concentrer. Impossible de traiter tes mails tout en répondant au téléphone tout en arrosant ta plante verte ! Si tu essayes de faire les trois à la fois, tu mettras beaucoup plus de temps que si tu exécutes une tâche après l’autre.

Selon une étude, il faut en moyenne 23 minutes et 15 secondes pour revenir à la tâche en cours après avoir été interrompu.

Alors bien sûr, tout dépend du type d’interruption ! Si tu traites tes mails, que le téléphone sonne et que tu fixes un rendez-vous à ton interlocuteur – justement parce que tu es occupé à autre chose- tu pourras facilement te replonger dans ta tâche. 

Et quant à faire des pauses, autant bien les organiser ! Connais-tu la méthode Pomodoro ? Le mot signifie tomate, en italien. Comme le minuteur en forme de tomate ! Le principe consiste à rester 100% focus sur ta tâche pendant 25 minutes, prendre une pause de 5 minutes… Et toutes les quatre sessions, prendre une pause plus longue (vingt à vingt-cinq minutes par exemple).

concentration
Image : Canva

2ème idée reçue : il faut combler le vide

Pourquoi on se disperse, sur le plan professionnel ou personnel ? Parce qu’on a peur de l’ennui. D’être confronté à nos pensées, nos émotions

Alors , après une dure journée de travail où on s’ests fait mousser en remuant dans tous les sens, on rentre fatigué et stressé. On allume la télé en dévorant un paquet de chip’s, peut-être en s’allumant une cigarette et en buvant une bière bien fraîche. Pour la versoin « healthy », on va se tuer à la salle de sport puis se préparer un plat équilibré sur les macros avant le rituel du coucher.

Et puorquoi pas, tout simplement, ne rien faire ?

Se ménager des plages de repos total. A glander dans son canapé ou son lit. Méditer assis sur un coussin. Regarder par la fenêtre et se laisser absorber par le payasage.

Des moments sans but. Qui permettent de se concentrer sur soi. Retrouver de l’inspiration, du bien-être. Du sens.

Oui mais : comment faire ? Je ne tiens pas en place 2 minutes !

Fais le test. Maintenant. Règle ton minuteur sur 2 minutes. Installe-toi confortablement, de préférence assis, et ne fais rien d’autre que de ressentir ta respiration.

Alors ? Comment tu t’es senti ? Tu as certainement vu défiler un nombre incalculable de pensées. T’es-tu laissé emporter par elles ? Ou au contraire, as-tu réussir à ramener gentiment mais fermement, l’attention au souffle ? 

concentration

C’est normal que notre esprit soit dispersé. 

Une récente étude évalue le nombre de pensées à 6200 par jour.

Les bouddhistes comparent l’esprit à un singe agité – voire alcoolisé !- qui saute de branche en branche. 

Tout le but de la méditation est de dompter ce singe, pour retrouver un calme intérieur.

Mais méditer assis n’est pas chose facile…

C’est pourquoi le yoga peut t’aider !

Le yoga, qui inclut une pratique posturale. Plus facile de bouger son corps pour ressentir cet état de bien-être, dû à la circulation du prana (l’énergie vitale) et la libération d’endorphines.

Mais aussi le contrôle du souffle (Pranayama). Différentes techniques de respirations peuvent t’aider à recentrer ton esprit.

L’une d’elle, facile à faire en public, est la respiration carrée. Tu inspires sur 4 secondes , retient le souffle poumons pleins sur 4 secondes, expire sur 4 et retient poumons vides sur 4. 

L’important c’est la régularité : mieux vaut pratiquer 10 minutes de postures

 Et 5 minutes de pranayama par jour, que faire une séance de 90 minutes une fois par mois !

Et tu verras que cela deviendra vite indispensable. Comme ta douche quotidienne pour le corps, le yoga ou la méditation sera la douche de ton esprit !

Pour le débarrasser de toutes des pollutions mentales et rester concentré.

Les bienfaits de la concentration

  1. L’efficience

Travailler moins mais mieux. Dans un monde où les burn-outs explosent, il serait peut-être temps de revoir notre culture du travail. Le fait de rester longtemps au bureau n’est pas gage de productivité ! La règle de Pareto, 20/ 80 (20% des efforts produisent 80% des résultats) peut t’aider à te concentrer sur tes priorités.

  • L’instant présent

Revenir à l’instant présent. La pleine conscience. L’état de flow : cette impression de fusionner avec la tâche qu’on accomplit. Quel bonheur ! On ne voit plus le temps passer. On profite à fond de la seule richesse qu’on détient vraiment : l’instant présent. Tiens tiens, et si c’était ça le samadhi ?

Alors que la tendance actuelle, avec les réseaux sociaux et la gratification instantanée procurée par les likes par exemple, nous disperse des choses essentielles. Combien de personnes sortent leur téléphone lorsqu’elles sont avec leurs proches, au restaurant par exemple !

Alors, sortons de la dispersion, et déroulons notre tapis ! Tu peux commencer dès maintenant avec ma chaîne Youtube : de nombreuses séances courtes et accessibles à tous.

Diffuse l'amour <3