Le yoga est-il une pratique adaptée pour les personnes en surpoids, voire obèses ?

Si oui, comment s’y prendre ? Où trouver les bons cours pour ne pas se sentir perdu ? 

Et en tant que professeur de yoga, comment mieux inclure les personnes de morphologie ronde ?

Oser pratiquer

Le principal obstacle à la pratique du yoga quand on est rond est… de ne pas oser, tout simplement !

Surtout quand on voit l’image du yoga sur les réseaux sociaux : on a l’impression qu’il faut être mince, athlétique, et hyper souple pour pratiquer

Revenons à la définition du yoga : ce n’est pas un sport, mais un art de vivre, une philosophie. Certes, le yoga inclut une dimension physique, la pratique de postures, mais ne s’y résume pas !

Yoga vient de la racine « Yuj » en sanskrit, qui signifie le joug. Ce qui unit.

Unir quoi ? Le corps et l’esprit, avec la respiration. Mais aussi le petit moi, l’ego, avec le grand tout, l’absolu.

Aucune dimension de compétition ni de performance ici. Un cours de yoga est- ou devrait être- un espace d’acceptation de chacun tel qu’il est, de bienveillance et de non-jugement

Attention ! Cela n’exclut pas les règles de savoir-vivre : être propre, ponctuel… pour le bon déroulé du cours et le bien-être de tous.

Il y a presque autant de styles de yoga que de professeurs. On en distingue deux principaux : le Hatha Yoga, le tronc commun duquel découle des formes plus modernes, où on travaille les postures mais aussi le souffle (par des exercices appelés Pranayamas). Le vinyasa, souvent présenté comme un flow avec un enchaînement de postures, plus physique et moins méditatif.

Le Hatha est un très bon style pour commencer, car tu auras le temps d’assimiler les postures. De plus, on peut souvent fermer les yeux pour mieux s’intérioriser, ce qui aide à ne pas se comparer.

Le yoga, c’est pour tous les corps

Lorsque j’entends des personnes me dire « je suis trop grosse pour faire du yoga », ça me fait mal au cœur. Car pour pratiquer, il suffit d’avoir un corps et de respirer !

De plus, les bienfaits du yoga sont tellement nombreux que ce serait vraiment dommage de t’en priver.

Alors je te comprends, tu as sûrement peur de ne pas tenir le rythme, ne pas réussir les postures, te retrouver au milieu de jeunes femmes sylphides et souples … et du coup, ne pas te sentir à ta place.

Qu’est-ce que le surpoids ?

On peut se sentir gros sans l’être, tout comme on peut être en surpoids, en bonne santé et même sportif !

La barrière mentale à la pratique du yoga va venir des complexes physiques, dans une société qui crée des obèses pour mieux les stigmatiser comme s’ils étaient responsables et nuls.

Une société où on valorise la minceur comme un objectif de vie, le préalable à la beauté, à la réussite, à la séduction… Où toutes les moqueries s’accompagnent du mot « gros.se ».

D’un point de vue médical, on définit le surpoids par l’indice de masse corporelle (IMC), un rapport entre la taille et le poids. S’il est compris entre 25 et 30, il indique une situation de surpoids et au-delà, il s’agit d’obésité.

Le problème de cette mesure est qu’elle ne prend pas en compte le rapport masse grasse / muscles. Ainsi, un bodybuilder sera considéré comme étant en surpoids.

De plus, le corps médical associe bien trop souvent le surpoids comme cause de nombreuses maladies : diabètes, troubles cardiaques… Pourtant, le livre Health at every size (en anglais) montre par de nombreuses études scientifiques qu’on peut être gros et en bonne santé.

Par où commencer ?

Plusieurs options s’offrent à toi :

  • Le cours particulier. C’est le top pour commencer, si tu as le budget (il faut compter entre 40 et 60 € l’heure en moyenne). L’avantage : le prof pourra s’adapter à toi à 100%, tu peux lui exprimer tes peurs, attentes, blocages… et créer une relation de confiance plus personnalisée. Le cours peut se passer chez toi, dans une salle ou encore en ligne. Le mieux est d’aller vers un prof dont la vibe te donne envie, ou que tu connais déjà.
  • Le cours collectif. Il y a souvent des offres pour tester un premier cours à l’unité, dans les salles de sport ou studio de yoga. L’avantage : l’énergie du groupe va te porter. L’inconvénient : le prof sera moins présent pour chaque élève et selon le cours, ne prendra peut-être pas le temps de proposer des options.
  • La pratique en ligne : au-delà du cours privé, tu peux trouver de nombreuses vidéos Youtube (au risque de t’y perdre), mais aussi des programmes conçus spécifiquement pour débuter comme mon programme Yoga Routine. L’avantage : aucun temps de transport, pas à te soucier du regard des autres ! Inconvénient : pas d’interaction directe, il faut trouver la motivation de dérouler ton tapis chez toi. A noter que les formats sont souvent adaptés et donc plus courts.

 

La pratique en ligne est une bonne solution pour débuter

Est-ce que le yoga fait maigrir ?

Oui et non… Le fait de maigrir dépend à 80% de la manière dont tu manges. Mais le yoga peut t’aider à mieux vivre tes émotions, réduire tes compulsions alimentaires

Pour en savoir plus, je t’invite à lire l’article : Le yoga pour maigrir ?

Mais le yoga pourra t’apporter de nombreux autres bénéfices. Si tu veux maigrir, c’est sûrement pour être en meilleure santé, te sentir mieux dans ta peau, améliorer ta confiance en toi

Peut-être même soulager des douleurs dans le dos ?

Le yoga pourra t’apporter tout cela ! Et bien plus encore. Car le yoga intègre une dimension spirituelle. Quelle que soit ta religion ou tes croyances, le yoga pourra donner du sens.

T’aider à réduire le stress chronique, retrouver régulièrement cette sensation de calme et de bien-être à chaque pratique. Comme si tu revenais à la maison.

J’aime à répéter que le yoga et la méditation sont comme la douche de l’esprit. A ce titre, il vaut mieux 5 à 10 minutes chaque jour pour l’entretien qu’un cours de 90 minutes une fois tous les quinze jours !

Ne me crois pas sur parole sur les bienfaits du yoga : teste !

C’est comme pour une rencontre amoureuse, il faut le bon moment et le bon prof. Alors n’hésite pas à réessayer à plusieurs moments, endroits différents.

Des cours adaptés pour les personnes en surpoids ?

C’est un concept déjà très répandu aux États-Unis, « yoga plus size », « yoga for bigger boddies »… Dans le monde francophone, le concept existe (yoga rondeurs au Québec, yogras en France …). Mais il est souvent critiqué pour son côté ghettoisation ou le fait d’exploiter un filon business

Je suis curieuse d’avoir ton avis en commentaire ?

Pour ma part, tous mes cours sont adaptés à toutes les formes de corps, et je réfléchis à créer un cours en ligne spécial rondeurs à la rentrée 2023, pour inciter les personnes n’osant pas franchir le cap à se lancer.

En attendant, je forme les professeurs de yoga à adapter leurs cours, car il y a des spécificités à connaître. Typiquement, les postures où on se penche vers l’avant peuvent être inconfortables (la fameuse posture de l’enfant n’est pas toujours relaxante, et peut même devenir humiliante !).

Crédit photo : OLY Be school

Lorsqu’on a un ventre ou une poitrine développée, les torsions vont aussi poser problème. L’état d’esprit du prof est très important aussi : il doit t’encourager à te sentir bien dans les postures, relâcher ou adapter si besoin. Si ce n’est pas le cas, sens-toi libre de ne pas tout faire – mais essaye quand même pour voir !

D’ailleurs, je t’invite à télécharger gratuitement ton guide « Ose le yoga, surtout en surpoids » pour apprendre de toi-même les adaptations qui te serviront en cours, ainsi que deux/ trois conseils « mindset » pour arrêter de te comparer !

Diffuse l'amour <3